dimanche 25 mai 2014

▲#9▲ Dodo time

Je suis encore (relativement) dans les temps pour le défi du jour, ouf ! On vient juste de finir de déménager, on rend les clés de l'appart demain... bien contente que tout ça soit derrière nous ! Je vous en reparle plus tard, ce n'est pas le sujet du jour - qui est, lui, les lieux où l'on a dormi (insolites ou familiers). Chloé et Janek nous ont déjà fourni de fort belles participations (dont une ode à mon canapé, quand même !) (et même deux, en fait, lisez les commentaires), et cette semaine, nous sommes rejoints par Lulu qui postera un peu plus tard (Edit : voilà le lien ! c'est du lourd !). Du coup pour moi ce sera encore plus à l'arrache que pour les autres, j'espère que ce sera sympa quand même.

Le sommeil, c'est un de mes trucs préférés dans la vie. J'adore les longues nuits et les grasses matinées (même si j'en fais finalement assez rarement), et les siestes, c'est mon péché mignon (mais j'ai encore moins le temps d'en faire).

J'ai un sommeil assez inégal. Je peux aussi bien dormir comme une masse et me réveiller au petit matin dans la même position qu'au coucher, avec les plis du drap imprimés sur la figure, que passer la nuit à me réveiller toutes les cinq minutes, au moindre bruit ou rêve-où-on-tombe-et-qui-nous-fait-nous-réveiller-en-sursaut (ça nous arrive à tous, pas vrai ? je sais pas pourquoi, mais je visualise toujours l'escalier de chez mes parents à ce moment-là).

Forcément, je dors surtout dans mon lit. Je viens d'ailleurs de passer du merveilleux king size de l'ancien appart au 140 un peu raide de la caravane et ça fait tout drôle... mais je suis tellement crevée par le déménagement que j'y dors très bien ! On est juste plus serrés, quoi... dans le grand lit, on arrive à se perdre ; dans celui-ci, on a du mal à ne pas mourir de chaud !

Je n'ai pas eu autant de lits différents dans ma vie que Chloé, mais tout de même un certain nombre : du petit lit en pin de mon enfance (que j'ai récupéré), je suis passée à un BZ (que j'ai toujours aussi) quand j'ai eu mon premier copain. Ensuite, la joie des lits de cité U... le premier était normal pour un 1 place, mais infesté de puces... le deuxième faisait 70 x 200 ! Sans doute idéal pour un grand maigre, mais pour une nana bien en chair qui n'allait pas tarder à rencontrer un charmant jeune homme bien baraqué, on aurait pu trouver mieux. Et pourtant, on y a dormi à deux ! (enfin, comme il aime à le rappeler, je dormais sur le matelas, et lui coincé sur le flanc, entre le matelas et le mur... le jour où j'ai eu le malheur de le laisser s'endormir avant moi, je me suis retrouvée à dormir par terre, pas le choix !)
Vas-y quoi, laisse-moi un peu de place !

Étant propriétaires de deux ravissants VW Transporter, on y a forcément passé pas mal de nuits aussi, mais deux ont été particulièrement marquantes.
La première, c'était en Irlande, sur les falaises de Kilkee. On a dormi à 4 dans le Kombi, avec les copains venus nous rendre visite. Rien de bien exceptionnel en soi (chaud/froid/vent), mais au réveil... le pote va satisfaire un besoin pressant et revient à toute vitesse en nous criant de venir voir. On approche... il y avait tout une bande de dauphins qui faisaient des cabrioles dans les vagues en contrebas. Magique. Meilleur réveil de ma vie.
La deuxième, c'était au retour d'Irlande, justement, après avoir fait escale à Lille, on descendait en Auvergne. On a dormi en plein milieu de la forêt de Fontainebleau. Pourquoi ? Parce que le Kombi était tombé en panne sur la route en pleine nuit. Et que comme mon chéri était en mode "homme invisible" (long story short, il s'était brûlé au visage et aux mains et était couvert de bandelettes), c'est moi qui avais dû pousser l'engin plein à craquer, en côte bien raide, jusqu'à une petite aire de stationnement.

Voilà pour le familier. Quant à l'insolite, il n'y a pas forcément grand-chose, mais c'est du lourd. Je citerais par exemple la yourte en Ardèche, immensément cool mais où on a failli mourir d'asphyxie parce que le poêle tirait mal, puis de chaleur parce qu'il tirait trop. Mais le must reste le trampoline. Sur une scène de théâtre. (Je préfère ne pas m'étendre en explications là-dessus, mais c'était un bon délire !)

Entre les deux, des canapés par dizaines, des tentes Quechua ou pas, une cabane de jardin, une maison relativement à l'abandon, une grange mal isolée, le sol d'une salle des fêtes, le cinéma, la voiture évidemment (siège passager, banquette arrière et même coffre), le train beaucoup, le bateau non sans mal, et désormais une caravane (j'avais déjà fréquenté des petites caravanes et des mobile-homes au camping quand j'étais petite, mais j'avais jamais rien eu d'aussi cool !).

Chose surprenante quand on voit le temps que j'y passe, je crois ne jamais m'être endormie à mon bureau. Y rester jusqu'à l'aube pour ensuite me traîner jusqu'à mon lit, par contre...

Mais là où je dors le plus souvent, en fait, toutes catégories confondues, et même plus souvent que dans les bras de mon chéri (sorry), c'est sous mes chats. Ou plus exactement, ils viennent sur moi et m'hypnotisent pour m'endormir à coups de ronrons et de chaupissage (je crois que j'ai déjà expliqué ce mot très local, voire familial... quand ils pétrissent avec leurs pattes de devant, quoi). Le bonheur

Voilà, sur ce, je vais me coucher, je reprends le travail demain !

8 commentaires:

  1. Ouarfh, les lits de cité U...sans en avoir fait l'expérience, j'imagine très bien à quel point ça peut être terrible >_<

    Trampoline, cabane de jardin et coffre XDD Confort de folie!!

    Le bateau, je m'y suis déjà endormie une fois, mais c'était lors du voyage en Angleterre quand j'étais tellement malade que je m'endormais n'importe où...

    Ah, vous dites chaupissage? Nous du côté de chez ma mère, on dit qu'ils tchitchounent^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mignon tchitchouner ^^
      Le trampoline c'est hyper confortable ! je le conseille :) et le coffre... bon, je l'ai mis comme ça, mais en fait c'était celui de la Corsa commerciale, donc c'est assez vaste !

      Supprimer
  2. Ta chambre de cité U je m'en souviens, c'est vrai que c'était étroit comme lit ! (et t'avais des puces dedans ?!? Super !). Je n'ai pas parlé de mon bureau dans mon texte mais c'est un oubli, quand ma thyroïde me joue des tours c'est vrai que ça m'est déjà arrivé de m'endormir dessus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui où j'ai eu des puces était normal il me semble (90 quoi), c'est celui de deuxième année qui était super étroit...
      A chaque fois que je pense "dormir au bureau", je vois Gaston Lagaffe avec les touches de sa machine à écrire imprimées sur le nez x)

      Supprimer
  3. Le meilleur réveil de ta vie. ... j y étais! C un de mes meilleur réveil aussi. .. :-)

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui, j'ai oublié de parler de la cité U. Magnifique planche taille enfant recouverte de ce qui ressemble plus à un drap qu'à un matelas et avec pour seul accessoire un traversin inexistant...

    Les chats, sérieux, c'est trop cool pour faire une sieste. Y avait toujours 3/4 chats chez mes parents et on s'en est fait des siestes fantastiques. La chaleur et les ronrons, c'est quand même le bonheur pour s'endormir.

    Et je veux savoir pour le trampoline !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux savoir quoi, concrètement ? :p

      Supprimer