mardi 29 avril 2014

La cup : révolution dans ton slip

Mon petit sondage n'ayant pas donné de résultats très probants (50/50, grosso modo), j'ai pris la décision arbitraire de commencer par vous parler de la cup. En plus, plus j'attends pour aborder RescueTime, plus j'aurai de données à exploiter, donc c'est tout bénef.
Trigger warning (c'est la mode) : cet article va parler de règles (forcément), d'appareil génital féminin et de tout ce qui va avec, dans des termes bien choisis mais parfois un peu crus (appelons une chatte une chatte), avec éventuellement un humour un peu limite, alors si vous n'avez pas envie de lire ce genre de choses, passez votre chemin. Merci 

Après vous avoir parlé nichons, il est temps de descendre d'un étage ^^
Ah, les règles... un phénomène physiologique qui touche la moitié de la population mondiale, et pourtant, on a toujours l'impression de parler de quelque chose d'abominable dès que le mot arrive dans la conversation. Regards outrés ou surnoms plus ou moins ridicules (ragnagnas, ragougnasses, indisposition et autres ours ou débarquement des Anglais - mon préféré !)... on a du mal avec ça.
En plus, ça fait mal : un peu, beaucoup, voire beaucoup trop (allez lire ceci c'est important), mais c'est rarement une partie de plaisir. Loué soit l'ami Spasfon.
Mais le souci majeur reste que c'est... fortement coloré. (Parce que non, c'est pas sale. N'empêche qu'une grosse tache rouge-marron sur un pantalon tout neuf, ça fait jamais plaisir.)
Les solutions qu'on avait jusqu'ici pour passer cette charmante petite semaine sans redécorer toute notre garde-robe et linge de maison en mode Carrie, c'était pas la joie : en gros, c'était soit la serviette qui gratte et qui pue, soit le tampon qui assèche avec sa ficelle qui va jamais au bon endroit. Le tout traité au chlore histoire que ce soit bien blanc et de gentiment nous pourrir l'abricot. (Sérieux, j'ai jamais compris l'intérêt d'avoir des protections périodiques immaculées alors que tout le monde sait dans quel état elles vont finir...).
On commençait à faire quelques progrès avec des produits non traités et/ou lavables, mais perso j'ai jamais pu trouver les premiers, et les seconds, comment dire... j'ai déjà toujours des tonnes de lessive en retard, alors ça je crois que ce serait pas gérable du tout. Il y en a aussi qui prônent le... rien du tout, disant qu'il suffit d'avoir confiance en son corps pour ne pas en mettre partout. Je trouve l'approche très intéressante, mais perso, je reste très dubitative quant à ma capacité à faire ça. Libre à vous d'essayer si ça vous chante ^^
Bref, je restais team serviettes (mais je commençais vraiment à en avoir ras le bol depuis l'introduction des serviettes parfumées, aka l'haleine de Satan) en attendant l'illumination, le Graal, le truc qui me rendrait les règles sinon agréables, au moins moins relou.
C'est alors que la cup est arrivée dans ma vie :

Alléluia, alléluia !

« Mais qu'est-ce que c'est ? » vous entends-je souffler entre deux cris d'admiration devant ce magnifique montage (merci les Monty Python).
La coupe menstruelle, donc, aussi appelée par ses noms commerciaux MoonCup, FleurCup et autres (toujours de charmantes marques à base de cup/coupe et de moon/lune ou de truc trop girly hihi, vive le marketing), pour finir par donner cup tout court, est donc une petite coupe en silicone souple (ou latex, ou autre) que l'on se place dans le vagin pour recueillir le sang menstruel. (Vous avez vu, je cause bien quand je veux, ça aurait pu être bien pire.)
Et comment ça marche ? Faciiiiile : un petit pliage savant (y'a plusieurs solutions, à vous de trouver celle qui vous convient le mieux selon votre anatomie et votre dextérité, moi je fais la deuxième), on met la bête en place, elle se déplie toute seule à l'intérieur et on l'oublie. Huit heures plus tard (en gros), on la récupère (y'a un petit coup de main à prendre mais c'est pas méchant : en gros, on pousse un peu du périnée pour la faire descendre, on suit la tige avec les doigts pour arriver à la base et la pincer. Hop, ça fait plus ventouse et ça sort tout seul), on la vide dans les toilettes/le lavabo/la douche/la nature, on la lave/rince/essuie et on la remet, et c'est reparti ! Entre deux « sessions », il suffit de la faire bouillir quelques minutes pour la stériliser.
En plus, il existe plusieurs tailles, plusieurs formes de tige (ou absence de), et même plusieurs couleurs (même si j'avoue que cette dernière option me laisse assez perplexe... enfin, si y'en a que ça amuse de se coller des paillettes dans le slip, hein...) !

United Colors of the Cup. (Source)

Avantages (sans ordre précis) :
  • Pas chiant ! On peut la garder 8h d'affilée. Et donc, la vider que 3 fois par jour. Tranquille.
  • Pas d'odeur ! Les mauvaises odeurs sont dues au contact du sang avec l'air. Là, pas de contact !
  • Pas cher ! Une cup, ça vaut dans les 15-20 € et on peut la garder une dizaine d'années. 10 ANS. Je vous laisse faire le calcul du nombre de serviettes/tampons que vous utilisez en 10 ans.
  • Pas polluant ! Rien à jeter à la poubelle, pas de tampon qui bouche les toilettes. (Pareil, vous imaginez la quantité de déchets que ça représente en 10 ans ?)
  • Pas gênant ! Une fois bien en place, on ne la sent même pas. (Ou un tout petit peu, mais ça donne comme un petit effet boule de geisha plutôt intéressant ^^)
  • Pas de fuite ! La contenance est plus que suffisante, et comme ça fait un effet ventouse, y'a rien qui peut s'échapper. Ça fait des mois que je l'utilise, et j'ai eu une seule petite fuite, parce que j'avais trop fait la grasse matinée...
Voilà, du coup vous pouvez faire du cheval, de la natation, toussa toussa, en gloussant comme dans les pubs, sans souci. Et ne plus avoir peur de pourrir votre jolie lingerie - ni de ne pas en mettre, d'ailleurs. C'est comme si les règles avaient disparu ! 

Inconvénients (franchement anecdotiques par rapport aux avantages) :
  • Faut être « à l'aise avec son corps », qu'ils disent. Sans langue de bois, ça veut dire : faut pas craindre de se mettre deux à trois doigts au réveil. Bon. Moi ça va, mais je sais qu'il y en a que ça peut gêner.
  • Ça veut aussi dire qu'on se retrouve parfois avec du sang sur les doigts. Ça fait un peu bizarre au début, mais c'est pas grave, ça pue pas, c'est le même que... ben que quand on se coupe le doigt !
  • Peut-être pas hyper confortable en cas d'irritation ou autre petit bobo mal placé... (Corollaire : on se coupe les ongles au début de la semaine, ou au moins, on fait gaffe !)
  • La cup peut appuyer un peu sur la vessie. Du coup, quand on a déjà une capacité réduite comme moi, on va pisser encore plus souvent. Mais comme ça, on peut vérifier encore plus souvent à quel point ça marche bien, zéro fuite et tout !
  • Faut quand même se concentrer un minimum sur ce qu'on fait... sinon, il arrive des accidents bêtes. Genre, la faire tomber dans les chiottes. Oui, ça m'est arrivé. *va se cacher* (Bon du coup, on nettoie, on fait bouillir, et c'est reparti ^^)
Les deux trucs qui ont fini de me convaincre : cette magnifique BD de propagande, et surtout cette vidéo de l'inénarrable Sophie-Pierre Pernaut pour Madmoizelle :


Et d'ailleurs (les grands esprits se rencontrent), Madmoizelle vient de sortir un article sur comment choisir sa cup, avec une MeLuna à gagner !
Alors, ça vous tente ou pas question ?

30 commentaires:

  1. J'ai également et finalement décidé de me mettre à la cup pour plusieurs raisons, dont pas mal mentionnées dans ton article :
    arrêter de polluer la Terre de façon mensuelle (j'ai d'ailleurs trouvé un article pour coudre soi-même des protèges-slips en tissu histoire de pouvoir porter mes pantalons plus d'un jour (en fait c'est un patron pour serviettes hygiéniques, mais je vais l'adapter à mes besoins: http://sainetsimple.blogspot.be/2013/01/fabriquer-ses-serviettes-hygieniques.html),
    le prix des serviettes qui augmentent sans arrêt,
    je ne supporte pas les tampons et je n'ai jamais trouvé un tampon adapté à mon vagin,
    débilités marketing de mettre des odeurs sur les serviettes,
    et tu (ou Mary?) avais poster la vidéo de Madmoizelle il y a quelques temps qui avait commencé à faire son effet.

    Du coup, je suis vraiment contente que tu l'aies déjà essayée parce que ça me réconforte dans mon choix. Au début, j'avais peur d'un truc de plus dans mon corps mais je n'avais pas compris en quoi elle était faite ce qui me rassure maintenant.

    Juste encore une ptite question : Madmoizelle parle de 12h, mais j'ai vu une vidéo (mooncup) où ils parlent de 4h... Qu'est-ce que tu penses ? Tu réussis vraiment à la garder 8h sans la vider ? C'est quand même dingue ! o_O

    p.s. comme toi, je ne suis pas sûre des cups couleurs, pourquoi rajouter des trucs toxiques alors que ça devrait être naturel... ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je viens d'apprendre l'existence d'un objet médian entre la cup et le jetable, et du coup je pose l'info ici. C'est commercialisé sous le nom de softcup. Ça marche pareil que la cup normale (j'adooore ton montage monthypythonesque au passage) mais elle se jette au bout de 12h (ou est valable seulement pour un cycle, ça dépend des marques)
    Pourquoi donc vendre à nouveau son âme aux protections périodiques jetable me direz-vous ? Probablement parce que le grand Satan du marketing voit d'un mauvais œil que des consommatrice cesse de lui verser son tribut, et donc il invente de nouvelles manières de récupérer les gens. (Bon j'avoue tout de même que le côté souple qui permet de faire du sexe sans flinguer les draps me semble pas mal). Mais du coup, je suis assez épatée de voir qu'on va commencer un marketing "habituel" (fleur et rose, filles qui rient trés fort en faisant du cheval) pour un produit qui a les mêmes caractéristiques que la cup (insertion, sang sur les doigts etc...surement plus pénible à enlever d'ailleurs). Bref, je suis perplexe et encore une fois émerveillée par les capacités de résilience de la société de consommation à absorber les stratégies de contournement...
    Bref, je garde la mienne. Et par contre un argument en faveur des couleurs : au bout de quelques cycles, la coupe en silicone transparent devient jaunâtre, même propre, il reste des traces de sangs en fait. Du coup, si elle a une couleur plus sombre, peut-être qu'on évite cet aspect un peu bof qui en repousse peut-être certaines ?

    Le site de la chose en question : http://softcup.com/about/product-info

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben ça, c'est intéressant, le coup de la couleur. Bon, je pense que je ne vais pas me mettre à montrer ma cup à tout le monde, mais je comprends maintenant pourquoi ils proposent des couleurs. :)

      Supprimer
    2. Très juste pour les couleurs (de fait, je l'ai pas dit mais la mienne est violette... et ça vieillit plutôt bien), j'ai pas dit que j'étais contre, juste perplexe. Surtout pour le coup des paillettes ^^'

      Quant à la softcup... ouais, vive le marketing. Je suis quand même perplexe (oui, encore) quant au côté pas gênant pendant les rapports... je vois bien que c'est fait très différemment (et on est d'accord, avec une cup classique y'a franchement pas la place pour monsieur) mais quand même, je trouve ça très curieux. Tu me diras si tu testes ? :)

      Supprimer
  3. Je viens de voir ta réponse à mon commentaire du coup, tu as réussi le pari, merci de t'être donné du mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup, tu t'y mets aussi ? ;)

      Supprimer
    2. Héhé, merci ^^ j'ai pas voulu me la jouer mais je suis assez contente pour le coup, et ça a même pas été si difficile que ça en fait. J'ai juste vérifié en relisant et... c'était bon. Donc je le dis ici : j'ai réussi à parler de règles en étant trans-friendly !

      Supprimer
  4. Hu hu, j'ai bien rigolé !

    Trish, en ce qui concerne la fréquence, ça dépend du moment du cycle : ça peut être 4 fois/jour pendant un ou deux jours, et 2 fois/jour le reste du cycle.

    Si j'ai bien retenu, en cas d'irritations de type mycose, on peut badigeonner la bête d'huile de bourrache ou de nigelle (naturellement antifongiques), ce qui aide à traiter en même temps. A vérifier...

    Le Spasfon, c'est zouli-c'est rose, mais j'ai jamais remarqué que c'était particulièrement efficace. Moins que la tisane de sauge, ou alors c'est selon les personnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta réponse. Et merci pour l'info sur les huiles contre les mycoses, je ne connaissais pas.

      Perso, j'utilise Antadys, très efficace très vite, mais j'imagine pas ce qu'ils ont mis dans la composition. Je n'ai jamais essayé la tisane de sauge. Utilises-tu de la sauge fraîche pour en faire une tisane ou c'est du tout prêt ? Ça fait effet en combien de temps ?

      Supprimer
    2. C'est des feuilles de sauge achetées en magasin (bio), donc sèches. Mais j'imagine que le résultat est le même avec des feuilles fraîches si on en a dans le jardin, ou avec des sachets.
      Pour que ça fasse effet, il faut attendre une bonne demi-heure, mais ça dure plusieurs heures. Et je trouve bon au goût, donc je bois ça tranquille, comme du thé, mais ce n'est pas l'avis de tout le monde, donc tu es avertie !

      Supprimer
    3. La sauge est très déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes (phyto-œstrogènes) : à prendre si on cherche à tomber enceinte mais pas si on soupçonne de l'être.

      Supprimer
    4. Pfiou, j'arrive très en retard, mais contente de voir que vous vous répondez entre vous ^^ Je confirme pour la fréquence, du coup, 4 ou 5 fois par jour les 2 premiers jours et moins ensuite... mais c'est plus histoire d'être sûre que par réelle nécessité, parce qu'elle est jamais vraiment pleine :)

      Je note pour la sauge, ça m'intéresse, merci ! Après c'est vrai que le goût est assez particulier... (Et si, le Spasfon marche plutôt bien sur moi ^^)

      Supprimer
    5. Merci pour tous ces renseignements, j'en ai pris note... et ai rajouté feuilles de sauge/sachet pour la prochaine visite au magasin. :)

      Nadj, tu te souviens de la dernière fois où j'ai pris de la sauge... là haut sur les montagnes... ;)

      Supprimer
  5. Je l'ai depuis 3 mois et j'ai enfin pu la tester ce mois-ci (ouais, quand on est réglée tous les 2 à 3 mois, ça limite tout de suite l'utilisation) et franchement, j'en suis ravie. Si je devais expliquer son utilisation en 2 mots, je dirais que ça relève un peu de la spéléologie acrobatique (c'est toi qui a commencé avec ton "n'ayons pas peur des mots" hein, donc voilà !) et c'est une habitude à prendre mais passés les 2-3 premières poses hasardeuses, on s'en sort bien. Et au fait, pour ce qui est de la couleur de la cup transparente, il parait qu'il faut juste éviter de la lever à l'eau chaude (ou à l'eau froide ? Je sais plus tout d'un coup mais ça a un rapport avec la température de l'eau) En ce qui concerne la durée pour la garder, je pense que ça dépend du flux. S'il est méga abondant et qu'au bout de 4h, la coupe est pleine (sans mauvais jeux de mots...) ben faut la vider. Après, on apprend à savoir quand la vider à fur et à mesure qu'on l'utilise. Pour finir, oui, merci pour cet article ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais fort dans les jeux de mots toi x) Merci pour les précisions !

      Supprimer
    2. Et oui, c'est ma spécialité les jeux de mots ! ;) Par contre en me relisant, je vois pas mal de fautes d'orthographe... Y'aurait pas une fonction "edit" ? :)

      Supprimer
    3. Il me semble que c'est à l'eau chaude qu'il est préférable de ne pas la laver, comme les vêtements. Je fais toujours tremper dans l'eau froide pendant une nuit si j'ai eu un accident. merci pour les infos! :)

      Supprimer
  6. ça me donne bien envie d'essayer tout ça^^ Et puis, j'ai envie de dire, si ça me plaît pas, ben j'aurai perdu 15 euros, c'est pas la mort^^
    Moi, mes flux sont plutôt....anecdotiques (un des nombreux avantages de ma pilule actuelle, mais qui a deux inconvénients : c'est pas très naturel du coup, et elle me coupe un peu la libido...), du coup, c'est pas vraiment pour les fuites que je voudrais m'y mettre (cela dit, la changer qu'une fois par jour, pour moi ce serait possible, donc c'est quand même avantageux), mais plutôt 1) Pour dire STOP aux 40 000 paquets de tampons/protèges-slip/serviettes à stocker dans la salle de bain et qui emplissent ensuite la poubelle => faire de l'économie écologique ; 2) Enlever encore un autre facteur pouvant provoquer mycoses et vaginites (entre autres vêtements serrés, sous vêtements en synthétique, douches vaginales, nettoyage trop fréquents et, encore pire, avec des produits antibactériens, etc. (oui oui, je faisais tout ça ; depuis que j'ai arrêté, j'ai presque plus de vaginites^^)), vu que les tampons, qui macèrent, ne sont pas bien bons pour ça...

    Pour les règles douloureuses, j'utilisais Antadys aussi ; maintenant, de l'ibuprofène, ça marche très bien (encore un avantage de ma pilule, et un avantage de taille...)

    En ce qui concerne la cup qui jaunit et la température de l'eau, peut-être vaut il mieux laver à l'eau froide effectivement, vu que, quand on lave les sous vêtements à cause de fuites justement, il vaut mieux éviter l'eau chaude parce que ça cuit le sang qui s'imprègne mieux dans le tissu...est-ce que ça ferait pareil avec la cup?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De fait, c'est à toi que je pensais pour les irritations... enfin comme tu dis, ça coûte pas grand-chose de tester, et je suis curieuse de savoir si ça te convient mieux !

      Tous ces commentaires me confortent dans l'idée qu'il faudra prochainement que j'aborde le sujet épineux de la contraception... on va s'amuser ^^

      Supprimer
    2. Ouais, ça, c'est un gros soucis... (j'ai oublié ma pilule une journée, donc j'en ai pris 2 à la fois après 24h d'oubli => BAM, vaginite...et pas petite en plus....si ça veut pas dire que ma pilule est trop forte pour moi et dérègle ma flore vaginale en même temps que mes hormones....et je parle pas de quand j'ai mes règles, des moments, comme là, c'est l'horreur...)

      Supprimer
    3. Euh.... ça sert à rien de prendre la pilule 2 fois en cas d'oubli, tu sais ? c'est même plutôt néfaste, la preuve... si tu l'oublies, tu continues normalement et tu te protèges jusqu'à tes règles suivantes. (Ça re-re-confirme qu'il faut que je parle contraception ^^)

      Supprimer
    4. Oui parce que sur tous les sites de prévention que j'ai visités, à la rubrique "en cas d'oubli de pilule", il me semble qu'ils disent de prendre la pilule oubliée en même temps que la pilule du jour...

      Supprimer
    5. Le mieux c'est encore de vérifier sur la notice de ta pilule, mais perso, sur toutes celles que j'ai utilisées (et ça en fait un paquet), c'était toujours indiqué de ne PAS en prendre deux à la fois, même en cas d'oubli.

      Supprimer
  7. Huhuhu!
    Moi comme je suis sur le terrain toute la journée et avec des mais dé-gueu-lasses je ne le vide que le matin et le soir, même que des fois les soir je suis tellement crevée que j'oublie. Et jamais eu d'accident.
    ça a été mon meilleur investissement de l'an dernier et je te raconte même pas la fin des angoisses quand t'es en rando 10 jours avec un sac a dos rikiki, ça me fendait le coeur de devoir remplir une poche jusque avec une boite de tampons, et la Nature me dis merci au passage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh super, un retour de quelqu'un qui est sur le terrain toute la journée! Parce que moi aussi, et c'est un peu mon soucis : si je dois la vider en milieu de journée au milieu des champs de colza?? Du coup, tu me rassures^^
      Je pars en commander une!

      Supprimer
    2. Merci Zaza ^^ (j'avoue en voyage ça doit être trop pratique !)
      Mais oui Ayla, si t'as pas un flux trop important ça tient bien la journée hein...

      Supprimer
  8. Maintenant je vais passer au level supérieur et tenter l'expérience que raconte la madame qui mange cru.
    Je ne suis même pas sceptique, j'avais déja remarqué des choses similaire chez moi sans oser tenter le "total freedom":
    - Envie d'aller au WC subitement;
    Sérieux ça ne vous est jamais arrivé? D'avoir cette sorte d'illumination, d'envie de pisser et découvrir que vous aviez vos règles? En vous disant "c'était moins une avant de tacher le pantalon". Moi tout le temps. Même au milieu de la nuit. Et pourtant jamais eu d'accident, ou alors une vieille tache pas dramatique du tout.J'anticipe jamais la venue de mes règles alors c'est toujours comme ça que je m'en rends compte. Jamais de tsunami façon vendredi 13 dans le slip, c'est comme si mes ovaires me parlaient.
    - Evacuation du flux en même temps que l'urine quand on ne porte pas de tampons; ça m'arrivait tout le temps aussi.

    Maintenant je vais pas tenter ça les jours de chantier où je ne peux pas forcément aller vider ma vessie quand je veux dehors au milieu de la rue, donc je risque gros! Mais au bureau ça se tente...
    Je vous dis quoi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui raconte-nous ce que ça donne ! moi je sais que ça serait impossible pour moi, je découvre toujours que mes règles sont arrivées quand elles sont déjà bien là >< et pendant les journées de bureau c'est encore pire, avec la chaleur quand je suis assise plus la vessie compressée, je pourrais m'en foutre partout avant de me rendre compte qu'il s'est passé quelque chose. Du coup quand je sais que la date est proche, je vais aux chiottes encore plus souvent que d'habitude pour surveiller... c'est la joie !

      Supprimer
  9. super cette article mais je suis toujours dubitative pour moi, j'ai lu des avis de médecins qui le déconseille pour les personnes touchées par l'endométriose car si le sang reste en contact avec des parties "colonisées" cela pourrait encourager la propagation,un truc dans le genre, après je me dis, oui mais si le sang est au fond de la cup je vois pas comment il peut être en contact avec le reste?

    bref en fait faudrait que j'essaie, et sinon on trouve bien en magasin bio des serviettes jetables toutes non traitées et c'est rigolo parce que j'en utilise carrément moins que les normales des supermarchés. Mais bon c'est vrai aussi que je vais souvent évacuer le sang aux toilettes (merci le kyste à la vessie qui m'oblige à aller aux toilettes toutes les heures pendant les règles)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ça me paraît bizarre ces avis, pour les tampons en effet le sang reste en contact, mais pas avec la cup !

      Supprimer