mardi 4 juin 2013

Salem - 2

Le chaton a fini par accepter la tétine et boire du lait maternisé. Un peu hier soir, pas mal ce matin. Il me fait mourir de rire quand il tète : il ne reste pas droit, il prend la tétine dans un coin de la gueule et il tourne la tête jusqu'à arriver dans l'autre coin, et puis il repart dans l'autre sens. J'aurais dû le surnommer Remington. Manque plus que le "ding" en fin de ligne =D

Il a toujours pas fait ses besoins, par contre. J'ai peur que le véto me dise qu'il est pas encore capable de le faire tout seul et qu'il va falloir que je l'aide...

Seb a absolument voulu tenter de le présenter à Crapule qui s'est montrée particulièrement désagréable... grogne, crache, la totale... J'avais un peu peur à cause du coryza, mais ils ne se sont pas approchés à moins d'un mètre voire plus, et le petit n'a pas éternué pendant ce temps-là, donc ça devrait aller.
Et puis bon, au pire, si j'en soigne un, je peux en soigner deux...
Du coup Seb n'est pas très chaud pour le garder, et préférerait qu'on le laisse à des amis qui voulaient un chaton...

J'entends quand même souvent un chat tousser de l'autre côté de la fenêtre. Comme c'est la salle de bains, on ne voit pas à travers, mais je pense que c'est la chatte rousse qui a fait la sieste près de lui hier aprèm... ce serait donc bien sa mère, je pense, vu qu'elle a l'air d'avoir le coryza aussi et qu'elle aime beaucoup circuler dans la rigole...

Donc je pense que selon ce que me dit le véto, j'essaierai de le remettre dehors dans la journée pour voir si elle veut le récupérer ou si c'est déjà trop tard... comme ça, si elle le reprend, je pourrai quand même le revoir de temps en temps !

On s'y attache vite à ces petites bêtes quand même...


11h : De retour de chez le véto ! Il confirme les 3 semaines/un mois, le coryza, et pense que c'est une femelle mais sans certitude.
Par contre, Nadj-tête-en-l'air a oublié de lui parler pici-caca et est repartie sans le médicament... heureusement je m'en suis rendu compte tout de suite !
Allez, homéo, biberon, toilette et puis... on verra. Le véto a aussi l'air de dire que c'est déjà trop tard pour le rendre à sa mère, mais je vais peut-être tenter de les mettre en contact quand même pour voir. Il dit aussi qu'il sera sûrement mieux dedans que dehors, parce qu'a priori il n'a pas de maison (il ne crie pas quant il a peur, apparemment c'est un signe qu'il est sauvage, c'est pour pas attirer le danger).

lundi 3 juin 2013

Salem - 1

Ce matin (enfin peu avant 11h quoi), je me dirige d'un pas décidé vers la douche lorsque j'entends un "miii miii" insistant et inconnu. On a beaucoup de chats qui squattent la cour, mais ça, c'est indéniablement un chaton, et j'en ai encore pas vu. J'ouvre la fenêtre (prudemment d'abord pour vérifier que les voisins ne sont pas en vue, rapport à mon absence de tenue), et je ne vois... rien. Mais j'entends toujours les miaulements, qui ont l'air de venir d'en-dessous de moi. Or notre cour est bordée par une rigole profonde d'où partent trois trous qui se jettent sous le bâtiment (c'est très curieux niveau architecture, je me demande bien qui a été inventer ça), et il y en a justement un juste en-dessous de la fenêtre de la salle de bains. Je remets donc mon peignoir et sors voir ce qu'il en est.
Il s'avère que les cris viennent bien du trou, mais je ne vois toujours r... ah si, y'a un truc noir qui gigote au fond. Et qui ouvre de petits yeux bleus, même. Sauf que je suis trop... généreuse pour passer dans la rigole et entrer le bras dans le trou. Je retourne donc la maison à la recherche d'un outil adapté pour sortir la bestiole de sa prison, et je finis par me rabattre sur... une louche. Une louche à punch, plus exactement (si vous vous demandez ce que je fais avec un truc pareil... j'en sais rien. Demandez à mon père, le vendeur de casseroles qui me refile toujours des trucs impensables.). C'est donc à l'aide de cet ustensile improbable mais de longueur adaptée que je retourne dans la cour, mets une jambe dans la rigole et passe le bras dans le trou pour remonter tant bien que mal la petite bête. J'aimerais pouvoir dire que j'ai réussi à ne pas lui faire mal pendant le sauvetage, mais ce serait sûrement présomptueux de ma part... enfin, c'est dur à dire, vu que la chute avait déjà dû lui faire pas mal de tort.
Enfin, le voilà à l'air libre ! Et c'est donc bien un chaton, d'un mois ou deux à vue de nez. Il est très sale, il n'a pas l'air très en forme, mais il miaule beaucoup, c'est donc qu'il ne va pas si mal que ça. Je le pose au sol un instant, et voilà qu'il se met à ramper vers la rigole ! S'il y tombe, il se fend le crâne et on n'en parle plus. Je le rattrape, le caresse un peu... le repose plus loin le temps d'aller chercher de quoi le protéger de ce drôle d'instinct.
Quand je reviens avec une bassine (aux bords trop lisses pour qu'il puisse remonter seul, mais assez bas pour qu'un chat adulte puisse l'attraper sans problème, dans mon idée), je vois un des chats du voisinage qui le regarde en haut du muret. Je prends le chaton pour le lui présenter, dans l'espoir que ce soit sa mère, mais sans grand succès... et en plus il essaie encore d'aller vers la rigole alors qu'il est en haut d'un mur ! Je le mets donc dans la bassine, avec un gant pour le confort, de l'eau et des croquettes fauchées à Crapule. Il lape un peu quand je lui mets la tête au-dessus de l'eau, mais il a du mal à la tenir tout seul, on dirait... et il est manifestement trop petit pour les croquettes.
C'est là que la communauté Facebook entre en action. À peine la photo postée, les conseils affluent, et me voilà à passer de la pâtée pour chats au mixer avec de l'eau pour tenter de nourrir la bestiole. Sans autre intérêt que d'attirer tous les chats du voisinage, qui se désintéressent complètement du petit mais pillent sa bouffe. Toujours aucune trace de la maman.
Entre-temps, j'ai changé la bassine pour un carton plus spacieux : comme il tient mal debout, il a tendance à plonger dans sa soucoupe d'eau... Je suis allée acheter du lait maternisé et un biberon à la pharmacie, mais il n'en a pas voulu - par contre, les chats adultes ont encore une fois été ravis de ce que j'ai laissé dans la coupelle. Depuis un moment, un chat roux fait la sieste dans la cour, non loin de lui, mais sans s'y intéresser plus que ça... le soleil a quand même eu l'air de lui faire du bien. J'ai pris rendez-vous demain matin chez le vétérinaire pour voir s'il n'a rien de cassé (je penche quand même pour une patte au moins foulée) et s'il n'est pas malade. Si sa mère n'est pas revenue le chercher d'ici ce soir, je pense que je vais le garder dans la salle de bains pour la nuit... et peut-être le garder tout court. Faudrait pas, mais je lui ai déjà trouvé un nom... Salem. Parce qu'il est tout noir, un peu mal fichu et qu'il parle beaucoup, comme le chat de Sabrina !
Enfin, on verra bien ce que ça donnera avec Crapule... je l'ai laissée venir dans la cour avec moi une fois, et elle s'est mise à cracher dès qu'elle a entendu le petit miauler... c'est pas gagné, mais je me dis qu'il est si petit qu'elle osera peut-être pas lui faire de mal.
Affaire à suivre, donc !

MÀJ 18:45 : je lui ai fait un petit enclos dans la salle de bains pour la nuit avec tout ce qu'il lui faut, mais il chouine dès qu'il n'est plus sur moi... alors me voilà aussi dans la sdb avec le portable et le chat sur les genoux
20:30 : Je lui ai mis une bouillotte dans une serviette et il a arrêté de chouiner. Ça aime la chaleur ces petites bêtes...
D'après ce que je lis sur le développement du chat, je lui donne dans les 3 semaines/un mois. On verra si le véto confirme.
Je pense aussi qu'il a le coryza...
J'ai toujours toutes les peines du monde à lui faire avaler quoi que ce soit... j'espère qu'il arrivera à tenir le coup jusqu'à demain le ventre vide, ou qu'il finira par se rabattre sur tout ce que je lui ai mis près de lui. Pas de pipi/caca non plus, mais bon, s'il mange rien ça paraît logique.